Guide voyage usa

Guide voyage États-Unis d'Amérique

Berceau des Etats-Unis, la côte est et son arrière-pays ont largement façonné l'identité de cette terre pleine de contraste. Des Grands Lacs à Boston, en passant par Savannah, l'Amérique des traditions côtoie au plus près l'avantgarde la plus pointue symbolisée par New York, la « Ville qui ne dort jamais », ou la toujours dynamique Chicago. Difficile également de passer à côté de ce parc d'attraction à ciel ouvert qu'est la Floride au soleil resplendissant. Ainsi sont les Etats-Unis : uniques par leur diversité !
Les grands espaces sauvages du Far West n'ont rien perdu de leur splendeur. Certaines des villes les plus attractives au monde se sont même développées dans ce cadre exceptionnel. Las Vegas a surgi des sables du désert, alors que Los Angeles symbolise à elle seule le rêve américain. Enfin, San Francisco apparaît comme le pendant ouest du grand New York. Il faut ajouter à cela des parcs naturels fabuleux, du Grand Canyon à Yosemite, en passant par la Death Valley ou Sequoia Park, tout n'est que démesure !

Tous nos voyages aux usa

Fiche pays
Climat

L'immensité du pays contrecarre certaines des grandes lignes météorologiques usuellement énoncées concernant la côte est des Etats-Unis : des hivers rudes, des étés caniculaires et des intersaisons bien plus douces. Néanmoins, on peut affirmer que l'extrême sud s'avère tempéré en toute circonstance, alors que l'extrême nord a parfois du mal à se débarrasser d'une certaine fraîcheur. Ainsi, la côte est peut se sillonner toute l'année sans problème, à condition de bien se couvrir aux mauvais jours ! Méfiance également pendant la période allant du 1er juin au 30 novembre car on peut voir quelques cyclones frapper le littoral.
La douceur relative du climat, tout au long de l'année, permet d'arpenter dans de bonnes conditions la côte ouest des Etats-Unis, ainsi que son arrièrepays, en toute saison. La Californie a ainsi de faux airs de Méditerranée, avec des étés chauds et des hivers doux. Plus au nord, en approchant de la frontière canadienne, Seattle, l'état de Washington et les régions montagneuses du centre, n'échappent pas à la canicule estivale, mais connaissent de véritables baisses des températures la nuit venue. Enfin, Las Vegas et la région désertique du Nevada sont écrasées par la chaleur aux beaux jours.

Pays

Première puissance mondiale, les Etats-Unis sont un étatcontinent s'étendant de l'Atlantique au Pacifique, sur une superficie de 9,6 millions de km2. C'est depuis Washington DC et sa célèbre Maison-Blanche que Barack Obama, élu en 2008, préside au destin d'une république fédérale comptant près de 309 millions d'habitants ! 75 % d'entre eux se déclarent chrétiens. Toutefois, à l'image de la langue anglaise parfois supplantée par l'espagnol dans certaines régions, les Etats-Unis forment une impressionnante mosaïque culturelle, sans cesse régénérée par l'immigration.

L'artisanat

A moins de croiser la route d'une réserve indienne exploitant sans grande authenticité le filon du tourisme, on n'évoquera pas un quelconque artisanat local. Un voyage aux Etats-Unis ravira en revanche les victimes de la mode qui trouveront sur les grands boulevards comme dans les malls (grands centres commerciaux) de quoi assouvir leur soif de shopping. Le cours du change étant favorable, il y a moyen de s'en donner à coeur joie. Toutefois, mieux vaut être familiarisé avec une pratique locale : les prix sont affichés hors taxes (idem pour les restaurants ou les hôtels) et ces dernières peuvent varier du simple au double selon les états. De même, gare aux correspondances de tailles pour les vêtements !
Du côté des activités, de la visite culturelle aux événements sportifs, en passant par les activités nautiques (notamment en Floride) ou les randonnées dans les nombreux parcs naturels, il y en a pour tous les goûts !

Informations pratiques
  • Passeport et visa

    Pour un séjour inférieur à 90 jours, il suffit de posséder un passeport biométrique en cours de validité et de réaliser une demande d'autorisation de voyage (https://esta.cbp.dhs.gov/esta/application.html?execution=e1s1). Moyennant 14 $, le document peut être imprimé directement chez soi. Pour un séjour d'une durée plus longue, il convient de se procurer un visa.

  • Formalités douanières

    A l'heure où nous écrivons ces lignes, la législation américaine n'autorise l'entrée que de 200 unités de cigarettes (ou 50 cigares ou encore 2 kg de tabac) et 1 l d'alcool. Tout produit acheté au duty free doit rester dans son sac hermétiquement scellé. Mieux vaut éviter de voyager avec des spécialités du type charcuterie, fromage non pasteurisé et autres foies gras sous risque de passer un long moment à la douane. Pour plus d'informations, consultezhttp://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.

  • Boucler sa valise

    Tout dépend de l'époque, de la destination ou du circuit choisis. De manière générale, les saisons sont particulièrement marquées. Il convient donc de piocher dans sa garderobe en fonction de ces critères.

  • Santé

    Il n'y a pas de problème sanitaire particulier. Aucun traitement préventif ni vaccination particulière n'est donc attendu ou exigé. On ne saurait toutefois que trop conseiller d'être à jour dans ses rappels de vaccins usuels. Pour plus de précisions, se renseigner sur http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs.

  • Electricité

    Les prises américaines diffèrent du standard français. Un adaptateur est donc nécessaire. On peut s'en procurer en France et aux Etats- Unis, notamment dans les aéroports. Autre particularité, le courant sort en 110 V contre 220 dans l'Hexagone.

  • Devises

    Pour 1 euro échangé, on obtenait 1,16 dollars au début du premier semestre 2015. Mieux vaut partir avec quelques dollars en poche et plusieurs centaines d'euros que l'on changera, selon les besoins, au cours du voyage. Le taux de change peut être vérifié avant le départ sur :https://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/.

  • Carte bancaire

    Sans surprise, la carte bancaire est reine, même dans les coins les plus reculés. Toutefois, pour de menus achats, mieux vaut posséder quelques billets verts. Les distributeurs automatiques sont légion et certains donnent même leurs instructions en français.

  • Sécurité

    Les grandes cités américaines ne sont pas les « coupe-gorges » parfois décrits. De même, leurs habitants n'ont pas la gâchette aussi facile que certains le prétendent. Cependant, dans ce pays comme ailleurs, mieux vaut éviter de traîner dans les quartiers réputés difficiles, particulièrement la nuit, et il convient de toujours savoir où mènent ses pas.

Calendrier

La fête de l'Indépendance, le 4 juillet, est LA grande célébration patriotique. Défilés populaires, feux d'artifice et kermesses en tout genre accompagnent ce jour particulier. Parmi les autres grands moments du calendrier, comment ne pas citer Halloween, la veille de la Toussaint, et Thanksgiving, le dernier jeudi de novembre ? Le premier rendez- vous voit des enfants déguisés quêter des bonbons dans tout le voisinage, alors que le second est l'occasion de grandes retrouvailles familiales autour de la fameuse dinde. Une grande parade est également organisée à New York.

Lexique des expressions courantes

Si un anglais scolaire trouve son utilité aux Etats-Unis, celui parlé ici peut désarçonner en raison d'un vocabulaire argotique, mais surtout d'accents à mille lieux du flegmatique « cockney » londonien. Toutefois, les bases restent les mêmes...


Un : one.

Deux : two.

Trois : three.

Bonjour : hi ! / hello ! / good morning (matin) / good evening (en soirée).

Au revoir : good bye / bye.

Bonne nuit : good night.

Merci : thank you.

S'il vous plaît : please.

Excusez-moi : excuse me.

Oui : yes.

Non : no.

Combien ? : how many ? (quantité) / how much ? (valeur).

Quand ? : when ?

Où ? : where ?

Comment allez-vous ? : how are you ?

Dollar : buck (en argot).

Facture : bill (taxi, restaurant).

Médicament : medecine.

Météo : forecast.

Pourboire : tip.

Réservation : reservation.

Taxi : taxi / cab (familier).

Notre Conseil

On ne plaisante pas avec la loi outre-Atlantique. Dans les villes, alcool et tabac sont dans le collimateur et siroter une bière ou griller une cigarette dans un endroit malvenu expose à un procès-verbal « salé ». De même, la route n'est pas un terrain de jeu. Tout manquement est sévèrement sanctionné par une police omniprésente. Dans un tout autre registre, le pourboire (tip) constitue l'essentiel du salaire d'un serveur. Une ligne à cet effet est à remplir au moment de régler la facture et il est d'usage de laisser 15 % de la note totale.

Top 10 des incontournables
  • Disney World ( Carte : E5 )

    D'une taille comparable à Paris, le complexe Disney World d'Orlando est une ville à part entière. Inauguré en 1971, il fait la part belle à Mickey et ses amis pour la plus grande joie des petits, mais pas seulement. Autour du Magic Kingdom, symbolisé par le château de Cendrillon, s'est greffé nombre d'autres parcs à thème comme Epcot consacré aux technologies, le Disney's Hollywood Studios célébrant le cinéma ou encore le Disney's Animal Kingdom. Quelques exemples parmi tant d'autres des multiples attractions.

  • Kennedy Space Center, Orlando ( Carte : E5 )

    Neil Armstrong n'avait pas encore posé les pieds sur la lune que les touristes américains visitaient déjà le Kennedy Space Center. Ouvert en 1966, ce site situé à proximité du pas de tir permet de revivre les grands moments de la conquête spatiale. C'est l'opportunité unique d'approcher au plus près les différentes fusées et autres modèles de capsules spatiales. Une salle de cinéma permet même de visionner les grands instants de la NASA, à travers un documentaire.

  • Miami South Beach ( Carte : F6)

    C'est le quartier à la mode de Miami, symbolisé par sa célèbre Ocean Drive Avenue, un lieu où l'on vient pour voir et être vu. On y trouve une plage enchanteresse, des flots bleus, des palmiers, des buildings et des petites boutiques luxueuses. C'est d'ailleurs là que la jeunesse dorée, un tantinet « bling bling », vient faire ses emplettes dans les enseignes de luxe qui abondent. Les nuits y sont tout simplement endiablées, entre bars et discothèques. Assurément, « The Place to Be » !

  • Fort Lauderdale ( Carte : F6)

    Trop méconnue, celle que l'on surnomme la « Venise de l'Amérique », voisine de Miami, est le paradis des amateurs de nautisme. Les nombreux canaux qui sillonnent la ville donnent un cachet particulier à cette escale incontournable de nombreuses croisières en route vers les Caraïbes. La douceur du climat et les plages de rêve attirent d'ailleurs chaque année bien des touristes. Il faut dire que tout est prévu pour prendre du bon temps, notamment dans les établissements de nuit qui jalonnent ses rues.

  • Key West ( Carte : E6 )

    A Key West, on atteint l'extrémité sud des Etats-Unis. Située dans l'archipel des Keys, au large de la Floride, la localité a su conserver un charme désuet. Son vieux quartier avec ses maisons folkloriques de type colonial ont un côté particulièrement exotique, une ambiance renforcée par les nombreuses plages environnantes, plantées de palmiers. Entre sable fin et flots turquoise, un profond parfum de Caraïbes plane dans les airs. Un coin atypique et envoûtant qui mérite le coup d'oeil.

  • Les chutes du Niagara ( Carte : E2 )

    Du haut de leurs 56 m, les chutes du Niagara ne sont ni les plus hautes ni les plus belles d'entre toutes. Elles restent pourtant les plus renommées. Il faut dire que le spectacle est étourdissant (et bien sûr assourdissant) : des milliards de litres d'eau s'abattent en contrebas, au rythme de 2 800 m3 par seconde dans un vacarme incroyable ! Si certains s'offrent un survol en hélicoptère, d'autres se regroupent en ciré sur des bateaux pour s'approcher au plus près des chutes. Indémodable Niagara !

  • Acadia National Park ( Carte : F1)

    A l'échelle des Etats-Unis, l'île des Monts Déserts (280 km2) et ses voisines sont comme des cailloux plantés dans l'Atlantique. Ces terres battues par les vents, aux côtes déchiquetées et à la végétation rase, font impression. De petits ports de pêche, hors du temps, vivent dans cet environnement des plus sauvages. Avec ses 150 kilomètres de sentiers, l'Acadia National Park offre des panoramas étonnants de falaises vertigineuses, de landes colorées et de criques torturées. Un grand jardin figé à tout jamais.

  • The Mall, Washington DC ( Carte : E3)

    Sur une longueur de 4 km, tout ce que Washington compte d'intéressant se trouve réuni au bord de ce parc. Des musées (Histoire américaine, Histoire naturelle, Galerie nationale, Air et Espace...), mais surtout une enfilade de monuments et de lieux prestigieux. La Maison-Blanche, le Lincoln Memorial, le Washington Monument ou encore le Capitole. Bordé d'édifices gouvernementaux, le parc est autant le coeur de la ville que celui du pouvoir.

  • Freedom Trail, Boston ( Carte : F2 )

    Boston est un haut-lieu de la Révolution américaine, la célèbre Tea Party s'y étant déroulée. L'« Athènes de l'Amérique » tire aujourd'hui pleinement profit de cette longue marche vers la liberté, finalement acquise en 1776. Le « Freedom Trail » est figuré par une simple ligne rouge, qui court à travers la ville sur 4 km. Celle-ci guide vers les différents lieux de patrimoine rappelant ces instants importants. Un cours d'histoire grandeur nature qui conduit de sites majeurs en trésors méconnus.

  • Statue de la Liberté, New York ( Carte : B4 )

    Celle qui porte le doux nom de « La liberté éclairant le monde » est un cadeau de la France aux Etats-Unis et c'est à un compatriote, Frédéric-Auguste Bartholdi, que l'on doit cette géante de cuivre de 46 m. Postée à l'entrée de New York, la statue est devenue le symbole des Etats-Unis pour les millions de migrants cherchant refuge sur cette terre promise. Pour grimper jusqu'à la torche, il faut venir à bout de 354 marches.

  • Empire State Building, New york ( Carte : F2 )

    Si l'Empire State Building n'est plus ce géant qui domine la skyline de Manhattan, il reste le gratte-ciel emblématique de la ville de New York. Avec son style Art déco, ses 102 étages et ses quelques 381 mètres de haut (448 avec sa flèche), il domine la 5e Avenue. Erigé entre 1929 et 1931, il ne compte pas moins de 73 ascenseurs, bien utiles pour conduire les nombreux touristes qui s'y pressent.

  • Central Park, New York ( Carte : F2)

    Avec ses 2 000 hectares, Central Park constitue le poumon vert de New York, bordé des bâtiments huppés d'Uptown. Difficile d'imaginer que toute cette partie de la ville était jusqu'à la moitié du xixe siècle une zone de marécages. Forêts, lacs et tapis de fleurs reconstituent des paysages d'un bucolisme incroyable ! C'est pourquoi, ils sont des milliers à flâner chaque jour dans ses allées, à y pratiquer du sport ou à bronzer au soleil. Le parc est un havre de paix au milieu de la « Ville qui ne dort jamais.

  • Metropolitan Museum of Art, New York ( Carte : F2 )

    Le "Met", comme l'appelle les initiés, symbolise à lui seul le New York particulièrement avide de culture. Pas moins de 3 millions d'oeuvres ont été recensées dans la succession des galeries qui composent ce qui est l'un des plus grands musées d'art au monde. Au programme, un vaste tour d'horizon des chefs-d'oeuvre ayant émergé de l'Antiquité à nos jours, sans se concentrer sur l'Occident. Afrique, Asie, Proche et Moyen-Orient, mais aussi Pacifique ont trouvé place dans cette incroyable galerie.

  • Frick Collection, New York ( Carte : F2 )

    On doit à un industriel cette incroyable collection regroupant des oeuvres de certains des plus grands peintres de l'histoire. Turner, Velázquez, Rembrandt, Vermeer, Goya, Degas ou Monet, entre autres maîtres, ont atterri aux Etats-Unis grâce à la passion (et la fortune) d'un certain Henry Clay Frick, disparu en 1919. Le musée a pris place dans un somptueux hôtel particulier qui a gardé toute sa magnificence, à l'image d'un superbe patio intérieur à colonnades.

  • MOMA, New York ( Carte : F2 )

    Le Museum of Modern Art est tout simplement LA référence dans l'univers de l'art contemporain. Normal dans la ville qui a vu un certain Andy Warhol révolutionner son époque. Son travail occupe d'ailleurs une place prépondérante dans le MOMA. Toutefois, loin de se limiter aux artistes récents, celui-ci expose certains grands maîtres bien connus dans nos contrées. Monet, Picasso, Gauguin, Cézanne ou encore Toulouse- Lautrec sont ainsi célébrés. Des installations multimédias viennent compléter le tout.

  • Hollywood, Los Angeles ( Carte : B4 )

    Les neuf lettres s'affichant sur la colline attenante conservent toute leur magie. Pourtant, voilà longtemps que les studios ont quitté le quartier pour s'installer à Burbank. Cela n'empêche pas de revivre la légende à l'occasion d'une balade sur le Hollywood Boulevard et le célébrissime « Walk of Fame ». Pas moins de 2 400 étoiles se bousculent sur ce trottoir largement fréquenté par de nombreux sosies, plus ou moins ressemblants, de grandes stars. De plus, Sunset Boulevard et Melrose Avenue ne sont pas bien loin !

  • Grand Canyon ( Carte : C4 )

    On a beau le savoir, la découverte du Grand Canyon a toujours quelque chose d'époustouflant. Classé parc national depuis 1919, cette faille hors norme, longue de 16 km et profonde de 610 m par endroits, voit le fleuve Colorado serpenter en son coeur. Plus que la curiosité géologique de tout premier ordre, c'est surtout la beauté des panoramas qui frappe. De nombreux belvédères et quelques balades ne suffisent pas à parcourir l'ensemble d'un site qui regorge de beautés naturelles. Un colosse fabuleux !

  • Golden Gate Bridge, San Francisco ( Carte : A3)

    Avec sa couleur « orange international », et sa silhouette particulière, il est devenu l'emblème de San Francisco. Haut de 67 m et large de 27 m, il relie « Fog City » au comté de Marin et à la charmante ville de Sausalito. Pas moins de 100 000 véhicules empruntent chaque jour ce pont érigé, non sans difficulté, entre 1933 et 1937. A son extrémité, on profite d'une belle vue sur la ville et sur les embruns de l'océan.

  • The Fremont Street Experience, Las Vegas ( Carte : B4)

    Pas moins de 12,5 millions de diodes lumineuses habillent l'arcade semi-cylindrique qui surplombe cette rue de 460 m. Elles constituent un étrange écran, tout en longueur, à 20 m de hauteur, sur lequel sont réalisés de véritables son-et-lumière. Un spectacle étonnant qui ne dure guère plus de cinq minutes, mais qui fait à chaque fois son petit effet : un orage de lumière et une explosion de sons qui résonnent sur les parois de la structure.

  • Parc national de Brice Canyon ( Carte : C4 )

    Le Grand Canyon voisin fait assurément de l'ombre à Brice Canyon. Pourtant, ce parc national de 145 km2 ne manque pas de charme. Bien plus qu'une faille, voilà un amphithéâtre naturel qui dépasse allègrement les 2 000 m d'altitude. L'aridité apparente des lieux ne gâche en rien des paysages d'une beauté singulière : de nombreux pitons et autres arches rougeâtres s'élèvent vers le ciel. Les jeux de lumière ajoutent à la majesté du site.

  • Sequoia Park ( Carte : B4 )

    Au sein des 1 635 km2 de Sequoia Park, on trouve le General Sherman Tree. Avec ses 83 m de hauteur et 31 m de circonférence, c'est le plus imposant de ce parc, où les arbres sont réputés pour leur gigantisme, autant que pour leur longévité. Certains pourraient être âgés de quelques 3 000 ans. Au milieu de ces géants, les repères habituels se trouvent totalement faussés. Le visiteur se sent tout simplement écrasé, plus encore au regard du mont Whitney, toit de la Sierra Nevada, qui culmine à 4 421 m d'altitude.

  • San Francisco ( Carte : A3)

    Voilà une grande cité qui a gardé une dimension humaine évidente. San Francisco est une ville pleine de singularités, telles que son relief vallonné, ses bâtisses victoriennes et un esprit de tolérance évident. Ainsi, contrairement à la trépidante New York ou à l'esthète Los Angeles, il se dégage de « Fog City » un réel art et une certaine douceur de vivre. Il ne faut évidemment pas hésiter à sauter dans un Cable Car, si typique pour parcourir les collines et qui constitue une belle manière de découvrir la ville.

  • Alcatraz Island ( Carte : A3)

    Ce pénitencier fédéral fait pleinement partie de la légende américaine. Pourtant, cette prison de haute sécurité, dont la renommée doit beaucoup à l'incarcération d'un certain Al Capone, n'a été en service qu'un peu moins de 30 ans (de 1934 à 1963). Au final, ce sont 1 500 prisonniers qui ont du se plier à la stricte discipline de « The Rock », un surnom logique pour ce caillou planté au milieu de l'océan. Selon la légende, on ne s'évade pas de cette prison et ce, malgré ce que raconte une superproduction hollywoodienne.

  • Las Vegas Boulevard, « Le Strip » ( Carte : B4 )

    C'est la vitrine de Las Vegas, le boulevard où se concentre la grande majorité des hôtels-casinos de renom. Excalibur, MGM, Louxor, Caesar's Palace, New York New York, Bellagio et autres Venatian rivalisent d'originalité pour attirer le client. Une surenchère qui s'exprime dans les impressionnants spectacles qui jalonnent cette demi-douzaine de kilomètres. C'est à la nuit tombée que le Strip revêt ses habits de lumière et brille de mille feux.

  • Lake Powell ( Carte : C4 )

    Le lac Powell a quelque chose de particulièrement scénique qui le rend unique. Il faut dire que ce plan d'eau est entièrement artificiel. Il doit son origine à la construction du barrage de Glen Canyon, achevé en 1963, afin de maîtriser le cours du fleuve Colorado. S'il a fallu 17 ans pour que lac atteigne son niveau actuel, le résultat est impressionnant : 3 000 km de rives et autant de falaises colorées plongent dans l'azur des flots. A découvrir lors de balades vers le Rainbow Bridge et Antelope Canyon.

  • Yellowstone, Wyoming ( Carte : C2-D2)

    De tous les parcs naturels, les 9 000 km2 de Yellowstone occupent une place bien particulière. Créé en 1872, il est le parc le plus ancien au monde. Sa renommée doit beaucoup à ses panoramas d'exception et à sa biodiversité unique. Tout cela est encore plus époustouflant lorsque l'on sait que l'ensemble repose essentiellement sur un plateau volcanique. Véritable éden naturel avec ses sources chaudes, ses geysers et ses forêts majestueuses, Yellowstone ne se raconte pas : il se découvre !

  • Yosemite ( Carte : B3)

    Une vallée verdoyante qui s'enfonce au coeur de la Sierra Nevada, un lac par ici, une cascade par là, et de belles prairies colorées, c'est le cadre pour le moins bucolique du très populaire Yosemite. Ce parc naturel de près de 3 000 km2 reflète parfaitement les paysages majestueux de la Californie originelle. De fait, le site est le paradis des randonneurs qui parcourent ces sentiers jusqu'à El Capitan, Glacier Point ou Half Dome. Autre incontournable, Grizzli Giant, un séquoia âgé de 2 700 ans !

  • Disneyland ( Carte : B5 )

    Voilà maintenant près de 60 ans (en 1955) que le Disneyland d'Anaheim a ouvert ses portes. C'est le parc originel, celui qui a servi de modèle aux sites existant aujourd'hui en Floride, au Japon, à Hong Kong ou ... à Marne-la-Vallée ! Autour de Main Street, Disneyland est divisé en huit thématiques qui revisitent le monde à travers les yeux de Mickey et ses amis. Plus original, le Disney's California Adventure Park plonge le public dans l'histoire, la culture et le mode de vie californien à la sauce Disney.

  • Death Valley ( Carte : B4 )

    Tous ceux qui s'imaginent que la vallée de la Mort n'est qu'un vaste désert sont loin du compte. Ce parc naturel des plus arides surprend par la variété de ces paysages. Les plissements rocheux de Zabriskie Point contrastent ainsi avec les couleurs surréalistes de la bien nommée Artist Palette. Quant aux étendues sablonneuses de Sand Dunes, elles offrent un horizon qui n'a rien de comparable avec le lac salé de Badwater, situé 855 m sous le niveau de la mer. Un point commun à ces sites, une chaleur étouffante !

  • Universal Studios ( Carte : B4 )

    A quelques encablures d'Hollywood, difficile de ne pas succomber à la tentation de passer de l'autre côté de l'écran. C'est la possibilité offerte par Universal, qui propose de découvrir l'envers du décor d'une production cinématographique avec son Studio Tour. Cependant, il n'est pas question de jouer les invités sur un quelconque lieu de tournage, Universal Studios est en fait un parc d'attraction à part entière avec projections de films en 3D, mises en scènes purement hollywoodiennes et manèges en tout genre.

Points d'interêts touristique
  • CÔTE EST
  • Disney World ( E5 )
  • Kennedy Space Center, Orlando ( E5 )
  • Miami South Beach ( F6 )
  • Fort Lauderdale ( F6 )
  • Key West ( E6 )
  • Les chutes du Niagara ( E2 )
  • Acadia National Park ( F1 )
  • The Mall, Washington DC ( E3)
  • Boston, Freedom Trail ( F2 )
  • Statue de la Liberté, New York (F2 )
  • Empire State Building, New York (F2 )
  • Central Park, New York (F2 )
  • Metropolitan Museum of Art, New York (F2 )
  • Frick Collection, New York (F2 )
  • MOMA, New York (F2 )
  • CÔTE OUEST
  • Hollywood ( B4 )
  • Grand Canyon ( C4 )
  • Golden Gate Bridge, San Francisco ( A3)
  • The Fremont Street Experience, Las Vegas ( B4 )
  • Parc national de Brice Canyon ( C4 )
  • Sequoia Park ( B4 )
  • San Francisco ( Cable Cars ) ( A3 )
  • Alcatraz Island ( A3 )
  • Las Vegas Boulevard « Le Strip » ( B4 )
  • Lake Powell ( C4 )
  • Yellowstone, Wyoming ( C2-D2 )
  • Yosemite ( B3 )
  • Disneyland ( B5 )
  • Death Valley ( B4 )
  • Universal Studio ( B4 )
Pourquoi nous choisir